L'équipe
Novespace
Jean-François Clervoy

Jean-François Clervoy

Président de Novespace

Jean-François Clervoy (JFC) est Astronaute de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et Président de Novespace. Il est Ingénieur Général de l’Armement actuellement mis en réserve du ministère de la Défense.

Une formation scientifique, technique et opérationnelle

JFC est diplômé de l’Ecole Polytechnique, de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE-SUPAERO) et de l’Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Réception (EPNER).

Une carrière dans le spatial

Dès la fin de ses études à l’Ecole Polytechnique, JFC choisit d’être détaché par la Direction Générale de l’Armement auprès de l’agence spatiale française (CNES) pour travailler sur les systèmes de pilotage des vaisseaux spatiaux.

Ayant le goût de l’aventure, il obtient son brevet de pilote privé, et les qualifications civiles et militaires de parachutisme et de plongée. Il est sélectionné dans le deuxième groupe d’astronautes français en 1985, le deuxième groupe d’astronautes européens en 1992 et le quatorzième groupe d’astronautes NASA la même année.

Suivez-moi
« En apesanteur, tout est à inventer »
jean-francois

 

Au cours de sa carrière, JFC est devenu expert en techniques spatiales dont le rendez-vous et les opérations robotiques en orbite ainsi que les interfaces de pilotage associés. Il a entre autre été responsable de la conception des écrans de contrôle en orbite de la station spatiale internationale ISS. Il a aussi été membre du jury de sélection puis coach des nouveaux astronautes européens en 2009.

3 missions spatiales

JFC a effectué 3 missions spatiales. Il a volé à bord de la navette spatiale Atlantis en 1994 pour étudier l’atmosphère et en 1997 pour ravitailler la station spatiale russe Mir ainsi qu’en 1999, à bord de Discovery, pour réparer le télescope spatial Hubble. Il totalise 439 orbites terrestres sur un large éventail d’altitudes et d’inclinaisons orbitales.

Les vols paraboliques

Pour son mémoire de fin d’études d’ingénieur navigant d’essais en 1987, JFC décide de modéliser finement les caractéristiques du vol parabolique adapté à différents types d’avions et réalise des essais en vol sur Alpha Jet.

JFC devient le chef ingénieur navigant du premier programme de vols paraboliques scientifiques en Europe qu’il baptise « Zéro-G » et vole en apesanteur sur Caravelle, Airbus A300, KC135 et Iliouchine 76 avant de rejoindre l’ESA puis la NASA en 1992.

Le programme est depuis confié à Novespace. En 2006, JFC revenu en Europe est détaché à mi-temps par le centre des astronautes européens (EAC) dans les fonctions de PDG de Novespace.

En 2013, sa volonté d’ouvrir les vols paraboliques au public se concrétise. Novespace crée la marque « Air Zéro G » et JFC s’engage à participer à tous les vols pour accompagner les « astronautes d’un jour » ainsi qu’il aime les baptiser !

A ce jour, JFC cumule en vol parabolique l’équivalent de 16 orbites terrestres en apesanteur et l’équivalent de la mission Apollo 11 en gravité lunaire ! Son acrobatie préférée en Zéro-G consiste à s’assoir à l’envers sur le plafond de la cabine.

jean-francois

Œuvres et distinctions

Décoré 3 fois de la médaille « Vol spatial » et 2 fois de la médaille « Service exceptionnel » de la NASA, JFC est officier de l’ordre national de la Légion d’Honneur et Chevalier de l’ordre national du mérite.

Il est titulaire de la Médaille de l’Aéronautique. Il est membre de plusieurs organisations pour la promotion de l’Espace et de la protection de l’environnement, auteur de plusieurs ouvrages et inventeur de la montre Speedmaster Skywalker X33 produite par Omega pour les astronautes.