# FAQ

Y a-t-il un âge minimal / maximal pour participer à un vol en apesanteur ?

Il faut au moins 18 ans pour participer à un vol Zéro G. Pas d'âge maximum, mais une visite médicale obligatoire pour tous. (lien vers Conditions médicales)

Une visite médicale est-elle nécessaire avant un vol Zero G ?

Oui, une visite médicale avec électrocardiogramme, à réaliser par votre médecin traitant ou un médecin aéronautique est nécessaire. Tous les détails sont disponibles dans la rubrique Conditions médicales (lien vers Conditions médicales)

Y a-t-il des contre-indications à la pratique d'un vol parabolique ?

Il n'existe pas de consensus international ni de texte officiel régissant les critères médicaux d'aptitude spécifiques au vol parabolique pour le grand public. À défaut, on utilise parfois des normes d'aptitude médicale voisines (FCL3 Classe 2 en Europe) qui sont très précises, mais probablement trop restrictives. Le tableau suivant présente une liste de pathologies contre-indiquant le vol parabolique, ou devant le faire différer. Certaines pathologies nécessitent un avis spécialisé. La liste n'est pas exhaustive. Beaucoup de situations médicales évoquées peuvent aussi être jugées au cas par cas.

Pathologies CONTRE INDIQUANT (CI) le vol, devant le faire DIFFERER (D) ou nécessitant un AVIS SPECIALISE (AS)

Cardiaques Insuffisance cardiaque (CI). Coronaropathie selon l'importance des lésions (CI ou AS).
Trouble du rythme avec baisse de tolérance à l'effort. (CI)
Trouble du rythme ou de la conduction avec tolérance à l'effort conservée (AS). ECG anormal (AS).
Evènement ou geste coronarien < 6 mois (CI) ou plus ancien (AS).
Anomalie valvulaire importante (CI), mineure (AS)
HTA mal contrôlée (CI) Nouveau traitement anti hypertenseur (D) Béta bloquants non cardio-sélectifs (CI)
Cumul de facteurs de risques cardio-vasculaires (AS)
Pulmonaires Insuffisance respiratoire (CI)
Asthme non équilibré (CI)
Antécédent de pneumothorax spontané non traité par symphyse chirurgicale (CI)
Endocriniennes Diabète de type 1 (CI)
ORL Pathologies de l'oreille interne occasionnant des vertiges, (ou patient facilement vertigineux pour d'autres raisons) (CI)
Mal des transports récurrent (CI)
Déficit auditif important empêchant d'entendre les messages de l'équipage (CI)
Rhumatologiques Pathologie invalidante sur le plan moteur, fragilisation du squelette (CI).
Toute affection ostéo-articulaire évolutive ou susceptible d'être aggravée par une chute (AS).
Ophtalmologiques Déficit visuel important pouvant compromettre une évacuation urgente (CI).
Myopie sévère ou antécédents de décollement de la rétine (CI).
Hématologiques Trouble de la coagulation, traitement anti coagulant par AVK (CI)
Psychiatrique Psychoses (CI)
Anxiété invalidante, attaques de panique, claustrophobie, phobie des transports aériens, phobie des hauteurs (CI)
Neurologie Epilepsie (CI), maladies neurologiques invalidantes,
Antécédent d'AVC ou d'AIT (AS)
Crise migraineuse (D)
Gastro-entérologie Ulcère gastro-duodénal non guéri (CI)
RGO non traité (CI)
Hernie volumineuse (CI)
Divers Chirurgie thoraco abdominale récente (<6 semaines) (D).
Handicap moteur ou mental compromettant une évacuation rapide (CI)
Alcoolisme (CI). Consommation de drogues (CI)
Prise de médicaments entrainant des effets indésirables gênants (CI ou D)
Grossesse (D)


Un vol parabolique est-il dangereux ?

Non, un vol parabolique ne présente pas plus de dangers qu'un vol classique. L'appareil est sollicité, mais il reste dans son domaine de vol : les manoeuvres réalisées ne soumettent pas l'appareil à des efforts excessifs. De plus, l'avion il a été reconditionné et spécifiquement aménagé pour les vols paraboliques, il est piloté par des pilotes d'essais, très expérimentés. Il est en outre entretenu selon un protocole de maintenance spécifique, adapté à cette utilisation particulière.
Le plus important pour les passagers, c'est de faire attention à la fin des phases d'apesanteur, à ne pas flotter la tête en bas. Le personnel navigant de sécurité est là pour vous aider à contrôler vos évolutions en apesanteur et éviter un choc ou une mauvaise chute lors du retour à la gravité.

Est-il possible de gagner une place sur un vol en apesanteur ?


Le CNES (Centre National des Etudes Spatiales) organise des jeux concours, avec des places à gagner sur les vols Air Zero G, dans le cadre de sa mission de promotion des activités spatiales et de sa politique éducative et de diffusion de la culture scientifique. Pour en savoir plus, allez sur le site du CNES.

Comment se déroule le vol Zero G ?

Après avoir suivi la classique démonstration de sécurité à bord, vous êtes tranquillement installé sur votre siège pendant le décollage, la montée de l'avion vers la zone d'évolution parabolique.
Puis vous rejoignez, avec les autres membres de votre groupe et l'instructeur la zone de free flight de l'appareil. Pendant une heure, les pilotes enchaineront paraboles et temps de repos : après une parabole martienne (à 0,38 G) et une parabole lunaire (0,16 G), vous connaitrez l'apesanteur, en réalisant successivement 13 paraboles Zéro G, sous la supervision de votre instructeur.
Enfin, retour vers la planète Terre : vous rejoignez votre siège pour la descente et l'atterrissage.

Risque-t-on d'être malade pendant un vol en apesanteur ?

La succession des phases d'hypergravité et d'apesanteur peut provoquer le mal des transports. Moins de 10% des participants sont indisposés, les effets sont donc limités.
Il vous sera conseillé pendant le briefing d'éviter les mouvements brusques de la tête pendant les phases d'hypergravité.
Si vous le préférez, vous pouvez également venir avec un médicament contre le mal des transports comme la nautamine ou la scopolamine (la scopolamine n'est pas vendue en France pour cet usage) à prendre avant le vol.

Me rembourserez-vous si je ne suis pas apte médicalement au vol Zéro G ?

Oui, si vous passez votre visite médicale dans les délais impartis après l'inscription.
Il vous est demandé de réaliser cette visite médicale dans les 14 jours qui suivent votre inscription si vous vous inscrivez au moins 45 jours avant le vol, et dans les 7 jours qui suivent votre inscription, si vous vous inscrivez moins de 45 jours avant le vol.

Puis-je souscrire une assurance annulation pour mon vol Zero Gravité ?

Oui, si vous résidez en Europe. Pour en savoir plus, référez-vous à la page Cadre Légal et Assurances de notre site.


Suis-je assuré pour la pratique d'un vol parabolique ?

Oui, en participant à un vol Air Zéro G, vous êtes automatiquement assuré (assurance souscrite auprès d'Air Assurances / ACE European Group) à hauteur de 300 000 € par personne.
Nous vous invitons cependant à vérifier les dispositions de vos assurances personnelles (limitations relatives aux activités sportives et aéronautiques).
Si vous le souhaitez, nous pouvons vous proposer une extension de garantie, jusqu'à 650 000 € par personne.
Une assurance annulation vous est également proposée.
Pour en savoir plus, référez vous à la page Cadre légal et Assurances de notre site.

Que puis-je emporter à bord d'un vol Zero G ?

Vous pouvez emmener une camera, un appareil photo ou d'autres objets, mais ceux-ci doivent pouvoir tenir dans les poches de votre combinaison de vol.

Comment dois-je me préparer pour voler en apesanteur ?

Le plus important, c'est de retourner les documents demandés en temps et heure (formulaire d'information et attestation médicale).
Au-delà, il faut prévoir une bonne nuit de sommeil avant le jour du vol, et un petit déjeuner normal avant d'arriver. Il vous sera remis une combinaison et des chaussettes de vol, vous n'avez donc pas besoin de prévoir une tenue particulière.
Si vous portez des lunettes et qu'elles ne glissent pas lorsque vous baissez la tête, pas de problème, vous ne les perdrez pas pendant le vol. Sinon, munissez-vous d'un lacet pour les fixer, ou laissez-les à terre.

Quelles sont les consignes de sécurité à bord d'un vol Zero Gravité ?

Les consignes de sécurité les plus importantes sont les suivantes :

  • Restez assis et attaché pendant les phases de décollage et d'atterrissage
  • Ecoutez les annonces du cockpit, qui vous indiqueront les phases d'hypergravité, le début et la fin des phases d'apesanteur, afin d'éviter de retomber lourdement en fin d'apesanteur
  • Evitez les mouvements trop brusques ou désordonnés qui pourraient blesser un autre participant
  • Respectez toutes les consignes qui vous seront données pendant le briefing et par les instructeurs et les personnels navigants de sécurité à bord.

Puis-je poster des images de mon vol Air Zero G sur les réseaux sociaux ?

Oui, à condition de respecter les dispositions prévues en termes de droit à l'image : Le Passager autorise Novespace / air Zero G à le photographier et/ou le filmer dans les locaux de
Novespace et à bord de l'avion, et à utiliser l’image du passager à toutes fins de promotion et de
communication, y compris publicitaires et commerciales. Le Passager n’est pas autorisé à vendre
ou utiliser les images prises par lui ou par un tiers dans les locaux de Novespace ou à bord de
l’avion à des fins publicitaires ou commerciales.



Quel est l'impact Carbone des vols Air Zero G ?

Les émissions de la totalité des vols opérés par Novespace, y compris les vols de recherche scientifique, sont compensées par des investissements technologiques volontaires dans des pays en développement, permettant des réductions supérieures à nos émissions.



# Galerie photos

# J’ai RêVé d’espace...